Le Réveil Lozère 10 janvier 2017 à 08h00 | Par Michel Portier

Faire durer le matériel avec des analyses d’huile

L’analyse d’huile permet d’optimiser le coût de maintenance et la durée de vie des matériels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’huile moteur est le principal lubrifiant analysé. Huile hydraulique et de transmission sont également concernées.
L’huile moteur est le principal lubrifiant analysé. Huile hydraulique et de transmission sont également concernées. - © Total

Les concessionnaires et les constructeurs de matériels agricoles ont régulièrement recours aux analyses d’huile pour détecter les causes d’une panne imprévue au niveau d’un moteur ou d’une transmission. L’analyse d’huile est majoritairement envisagée sous un aspect curatif. Une autre approche fait ses preuves dans le domaine des matériels de travaux publics (TP). Elle consiste à utiliser ces analyses de manière préventive, afin d’optimiser les coûts d’entretien des matériels, leur assurer un bon vieillissement et une meilleure valeur de revente. L’analyse d’huile s’apparente à une analyse de sang : elle permet de détecter des anomalies, avant qu’un problème majeur ne se déclare. Le service d’analyse d’huile Total Anac est utilisé par les gestionnaires de flotte en TP et par une clientèle agricole. Dans la pratique, un prélèvement d’huile est réalisé à chaque vidange et envoyé au laboratoire d’analyse du pétrolier situé à Ertevelde en Belgique. Total indique que sur l’ensemble de ses prestations pour les TP, 50 % des analyses concernent l’huile moteur et 50 % les huiles hydrauliques et de transmission. Les résultats sont consultables sur internet. Pour chaque analyse, outre la fiche de diagnostic avec les résultats chiffrés, un bilan interprète ces derniers et délivre des conseils sur les éventuelles interventions de maintenance à réaliser, classées par niveau de probabilité et avec un degré d’urgence. Total propose différents niveaux de prestation en fonction des paramètres analysés et du niveau de détail des préconisations.

La suite dans le Réveil Lozère, page 9, édition du 12 janvier 2017, numéro 1392.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui