Le Réveil Lozère 06 juillet 2016 à 08h00 | Par Jérémy Balme

Étudiants et agents de remplacement : un pari gagnant

Tangui Delpuech et Fabien Deltour réalisent des études agricoles et travaillent au service de remplacement durant les week-ends et les vacances scolaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Fabien Deltour
Fabien Deltour - © SR48

Tangui, de Grandrieu, a 20 ans et est actuellement étudiant en BTSA Acse. Fabien, de Banassac, a 19 ans et suit un bac professionnel CGEA.
Comment avez-vous connu le service de remplacement ?
TD : J’ai connu le service grâce à l’ancien président qui était un de mes voisins. Mon frère travaille actuellement comme agent de remplacement en CDI.
FD : J’ai connu le service par le bouche-à-oreille, mais je l’ai découvert surtout cette année durant mes études. Avec ma classe et en partenariat avec le service de remplacement, nous avons réalisé un stage en insertion professionnelle. Chaque élève était en immersion dans une exploitation agricole pour découvrir le salariat pendant une semaine.
Recommanderiez-vous le service à d’autres jeunes ?
TD : Oui, cela permet de gagner de l’argent et de voir de nouvelles exploitations. Être sur le terrain, c’est découvrir tous les jours d’autres méthodes de travail.
FD : Oui bien évidemment ! C’est très intéressant financièrement quand on est jeune. Cela permet de rentrer dans le monde du travail, de faire le métier que l’on aime et d’apprendre énormément chaque jour.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 7 juillet 2016, numéro 1367.

Tangui Delpuech
Tangui Delpuech - © SR48

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui