Le Réveil Lozère 05 juin 2019 à 10h00 | Par Chambre d’agriculture 48

Être accompagné pour prendre les bonnes décisions

Avant même l’achat d’une parcelle boisée, Sébastien Rocher a fait appel au conseiller forêt de la chambre d’agriculture. Témoignage de l’agriculteur installé à Peyre-en-Aubrac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sébastien Rocher, exploitant de l’EARL du Couffinet et à sa droite Frédéric Jauvert, conseiller forêt à la chambre d’agriculture de Lozère.
Sébastien Rocher, exploitant de l’EARL du Couffinet et à sa droite Frédéric Jauvert, conseiller forêt à la chambre d’agriculture de Lozère. - © Chambre d’agriculture 48

Installé sur la commune de Peyre-en-Aubrac, en Lozère, Sébastien Rocher est éleveur au sein de l’EARL du Couffinet, situé à plus de 1 000 mètres d’altitude. Il y a quelques mois, l’agriculteur a fait le choix d’acheter une parcelle boisée se trouvant à proximité du bâtiment qui abrite son troupeau de vache Limousine. Avant même l’achat, il a décidé de faire appel au conseiller forêt de la chambre d’agriculture de Lozère. « Ce type de transaction n’est pas fréquent dans une vie d’éleveur, explique l’éleveur. Un point de vue extérieur facilite une bonne décision. »

Suite de l'article à lire dans le dossier bois du Réveil Lozère n°1513, du 6 juin 2019, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui