Le Réveil Lozère 20 mars 2013 à 10h07 | Par Marie-Pascale Vincent

Estives  - Une association pour faire entendre la voix des éleveurs

Les groupements pastoraux du Gard et de la Lozère viennent de se regrouper au sein d’une association interdépartementale de façon à mieux faire entendre la voix des éleveurs face à certains sujets d’actualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marie-Pascale Vincent

Les groupements pastoraux regroupent des éleveurs qui réunissent leurs troupeaux pour exploiter des pâturages de montagnes ou estives, de façon collective.

Contribuant à la gestion des territoires, à pérenniser un système d’exploitation traditionnel, sur la Lozère et le Gard, une vingtaine de groupements gèrent plus de 5000 ha d’estives situées sur les crêtes de l’Aigoual, du Mont Lozère et des hautes Cévennes. Ils viennent de fonder l’association interdépartementale des groupements pastoraux dont l’assemblée générale constitutive avait lieu le 11 mars dernier, à La Salle Prunet.

À lire dans le Réveil Lozère n°1201, du 21 mars 2013, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui