Le Réveil Lozère 03 juin 2015 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

ESB : une page qui se tourne

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En classant la France au statut de pays à risque négligeable au regard de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) met un terme définitif à la plus grande crise sanitaire qu’ont subi les producteurs de viande bovine. L’acquisition de ce statut constitue une opportunité pour renouer avec des courants d’exportation trop longtemps fermés, l’élevage français présentant en effet une diversité de produits permettant de répondre aux besoins des consommateurs. Dans une filière en crise, la fédération nationale bovine (FNB) attend en conséquence des opérateurs d’aval un sursaut pour diversifier leurs débouchés, tout particulièrement sur les pays asiatiques dont l’appétit pour la viande bovine ne cesse de croître et ainsi revaloriser le prix payé au producteur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui