Le Réveil Lozère 27 février 2018 à 16h00 | Par Chambre d’agriculture 48

Épandage sur neige

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La chambre d’agriculture avec l’accord de la DDT a réactivé le dispositif « plan d’épandage d’urgence », qui n’avait pas été mobilisé depuis l’hiver 2008.
Aussi afin d’éviter un débordement des fosses à lisier tout en limitant l’impact environnemental des épandages sur sols enneigés, les exploitants agricoles peuvent élaborer un plan d’épandage d’urgence. Celui-ci définit les volumes à épandre strictement nécessaires, et identifie les parcelles géolocalisées sur lesquelles l’impact de cette pratique sur l’environnement restera limité (parcelle éloignée des cours d’eau et à faible pente). Les projets de plan d’urgence sont à déposer à la DDT pour validation. La chambre d’agriculture se tient à disposition pour la réalisation de ces démarches.
L’obtention de cette dérogation rend obligatoire la réalisation d’un plan d’épandage, avec planning prévisionnel de vidanges des fosses pour la campagne suivante.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui