Le Réveil Lozère 06 février 2018 à 01h00 | Par FDSEA

Entrevue entre la FDSEA et la préfète de Lozère

Dans le cadre de sa prise de fonction en tant que préfète de la Lozère, Christine Wils-Morel a pu rencontrer, lundi 5 février, la FDSEA afin d’évoquer les sujets d’actualité agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDSEA 48

Suite à la nomination de Christine Wils-Morel à la tête de la préfecture de Lozère, la FDSEA 48 a rencontré la nouvelle représentante de l’État lundi 5 février. Les élus départementaux ont profité de l’occasion pour présenter certains dossiers syndicaux majeurs et échanger avec la nouvelle préfète sur les évolutions envisageables. Le premier sujet évoqué portait sur la gestion de l’eau sur le département et l’aboutissement de la nouvelle cartographie des cours d’eau. Le changement climatique induit une pénurie d’eau accrue ces dernières années à certaines périodes de l’année (fin d’été, automne). Pour aller dans ce sens, la FDSEA a demandé à Mme la préfète de porter une réflexion sur l’allègement de la réglementation pour réaliser le captage de sources ainsi qu’une réflexion sur le développement de l’irrigation en Lozère et des ouvrages de stockage pour nos générations futures.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1446, du 8 février 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).