Le Réveil Lozère 07 août 2018 à 15h00 | Par Aurélie Pasquelin

Entretenir les berges pour limiter les risques d’innondation

Le long de la Jonte, du Tarn, de la Dourbie ou encore du Cernon, le syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont s’occupe des travaux d’entretien des berges. L’objectif : éviter les inondations et garantir la sécurité des activités sur les cours d’eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un cheval a permi de poursuivre les travaux dans les endroits les plus difficiles d’accès.
Un cheval a permi de poursuivre les travaux dans les endroits les plus difficiles d’accès. - © DR

Du début du printemps jusqu’à la fin du mois de juillet, les travaux d’entretien des berges ont été effectués sur les bords du Tarn. Au cœur de l’opération, le syndicat mixte du bassin-versant du Tarn-amont. La structure créée officiellement au 1er avril dernier est le résultat de la fusion des syndicats de gestion des rivières de la Jonte et du Tarn (opérant dans la Lozère et l’Aveyron), de la Dourbie (dans l’Aveyron et le Gard) et du Cernon (en Aveyron). « Le nouveau syndicat mixte du bassin Tarn-amont étend son activité sur tout le long du Tarn et de ses principaux affluents, dont la Jonte et la Dourbie. C’est une zone qui va en gros de Florac jusqu’après Millau, au niveau de Saint-Rome-du-Tarn », explique Anne Gély, animatrice du Sage du Tarn-amont. Regroupant un bassin de vie de près de 50 000 personnes, le syndicat mixte est basé à Sainte-Énimie et possède une antenne à Millau. Parmi ses différentes missions liées à l’eau et à l’environnement, l’une d’elles est de limiter les risques d’inondations sur ces cours d’eau.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1472, du 9 août 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.