Le Réveil Lozère 11 avril 2018 à 16h00 | Par Patricia Olivieri

Entreprendre en milieu rural

Philippe Lacube Cet éleveur ariégeois amoureux épris de ses montagnes en est devenu un acteur pluriactif, un entrepreneur qui a créé 20 emplois et qui cultive l’optimisme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Éleveur, producteur fermier, commerçant... mais aussi guide touristique !
Éleveur, producteur fermier, commerçant... mais aussi guide touristique ! - © Patricia Olivieri

Béret vissé sur la tête à la façon de Nadau*, Philippe Lacube est un chantre et porte-drapeau de ses montagnes pyrénéennes, de leurs traditions et leurs chants, du pastoralisme qui les a longtemps fait vivre, de la témérité de leurs habitants. Un passionné de randonnées, de sommets, de veillées, mais tout sauf un idéaliste tourné vers un passé, ou vers « un avant » idéalisé. Convaincu depuis toujours des atouts et du potentiel de la ruralité, cet Ariégeois en est devenu un acteur aux multiples casquettes – éleveur, producteur fermier, restaurateur, commerçant à la tête d’une boutique de producteurs-artisans, opérateur touristique… – qui a accepté de partager son expérience lors de l’assemblée générale de la fédération Cantal de Groupama d’Oc.

« Il (y) a une telle énergie… »
Un exposé vivant et vibrant pour livrer les clés de réussite ou d’échec de l’entrepreneuriat en milieu rural qui n’a rien à envier au séminaire des consultants les plus en vue. Ce qui fait la différence ? Philippe Lacube parle avec ses tripes, son âme, fort d’une expérience qui l’a conduit à partager le quotidien de sociétés rurales andines et du Maroc, mais aussi à intégrer les ressorts du management et du comportement humains. Donneur de leçons ce montagnard inclassable ? Jamais.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1455, du 12 avril 2018, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).