Le Réveil Lozère 24 octobre 2018 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Entre bilan et prise de position

La chambre d’agriculture tenait vendredi dernier sa session d’automne. Dernière avant les élections, ses membres ont fait le point sur leurs actions et ont pris position sur les sujets du moment.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La chambre d’agriculture de Lozère tenait vendredi dernier sa session d’automne.
La chambre d’agriculture de Lozère tenait vendredi dernier sa session d’automne. - © Chambre d’agriculture 48

Une dernière fois avant l’échéance de janvier prochain, élus et chefs de service de la chambre d’agriculture de Lozère se sont retrouvés pour leur session d’automne qui se tenait vendredi 19 octobre dans les locaux de la structure à Mende. Ensemble, ils ont pu aborder les diverses questions d’actualité et faire le point sur les réalisations de leur mandat. « Nous voulons pouvoir répondre de nos réalisations par rapport à la feuille de route établie lors des dernières élections, explique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture. Au cours de ces années, nous avons pu nous occuper de plusieurs dossiers importants pour l’agriculture lozérienne tels que la valorisation de nos produits, l’installation, l’accompagnement de projets énergie… Ainsi nous avons soutenu l’installation. Le nombre d’installations en Lozère qui assure pratiquement le renouvellement des générations fait des envieux. Nous avons le meilleur taux de renouvellement d’Occitanie et sans doute de France. Cependant, je regrette que la Région Occitanie n’ait pas maintenu les moyens d’accompagnement avant, pendant et durant les premières années d’installation. Mais parallèlement à cela et parce que l’installation se prépare à l’école, nous avons signé des conventions de partenariat avec l’EPLEFPA, Terre Nouvelle et Javols. »

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1481, du 25 octobre 2018, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui