Le Réveil Lozère 26 janvier 2016 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Ensemble pour la ruralité

Chambre d’agriculture, fédération des chasseurs et Copage ont signé une convention de partenariat lundi 25 janvier, pour formaliser leurs bonnes relations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Gilles Paulet, Christine Valentin et André Thérond.
De gauche à droite, Gilles Paulet, Christine Valentin et André Thérond. - © Sandra Hartmann

Les présidents des trois structures ont été unanimes. Christine Valentin pour la chambre d’agriculture, André Thérond pour la fédération des chasseurs et Gilles Paulet pour le Copage se sont relayés pour porter la même parole : « d’excellentes relations » ; « des problématiques communes aux trois structures » ; « se retrouver ensemble sur des dossiers liés à la défense des territoires ruraux et à l’environnement ». Désormais, c’est écrit noir sur blanc. Et la convention est là pour durer. Les parties signataires reconnaissent des axes de convergence dans leurs missions respectives. Premièrement, l’animation et le développement du territoire rural,vient ensuite l’expertise agro-environnementale sans oublier l’innovation et l’expérimentation.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 28 janvier 2016, numéro 1344.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui