Le Réveil Lozère 26 juin 2019 à 10h00 | Par Sophie Chatenet

Encore une belle édition en préparation

L’élevage sera à nouveau à l’honneur les 2, 3 et 4 octobre prochains, à la Grande halle d’Auvergne à l’occasion de la 28e édition du Sommet de l’élevage. Entre nouveautés et valeurs sûres, découvrez les temps forts du salon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La race blonde d’Aquitaine reviendra en concours national au Sommet de l’élevage en 2019.
La race blonde d’Aquitaine reviendra en concours national au Sommet de l’élevage en 2019. - © SC

Malgré les perturbations climatiques, économiques et politiques qui bousculent le secteur agricole, le Sommet de l’élevage maintient le cap. Mieux, dans le paysage mouvant des salons, le rendez-vous européen des professionnels de l’élevage poursuit son expansion avec un nombre d’exposants et de visiteurs toujours en croissance. « Pour 2019, nous sommes sereins. La commercialisation est plus que bien partie, avec un nombre d’exposants attendus en progression : 1 550 contre 1 500 l’an dernier », a expliqué Jacques Chazalet, président du Sommet de l’élevage, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue dernièrement à Paris dans les locaux de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA). « Notre seule contrainte reste la taille du parc des expos qui limite notre expansion », a précisé Fabrice Berthon, commissaire général du salon. Cette contrainte sera toutefois bientôt levée, puisque la construction d’un nouveau bâtiment de 10 000 m² et l’aménagement d’un plateau d’exposition extérieur supplémentaire de 25 000 m² sont prévus pour 2021.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1516, du 27 juin 2019, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous souhaitons que tous les territoires classés en cercle 1, caractérisés par une présence permanente des loups et de foyers de prédation conséquents, bénéficient des mesures renforcées tant pour la protection des troupeaux que pour les interventions sur la population de loups telles que proposées dans le cadre de la révision du plan loup.

écrivent les organisations membres du Caf Loup (FNSEA, JA, FNO, FNB, FNC et APCA) dans un courrier envoyé au Premier ministre le 4 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui