Le Réveil Lozère 06 septembre 2017 à 08h00 | Par Karen Maruel

En ETA*, travailler rime avec sécurité

Adopter les bons gestes pour travailler en entreprises de travaux agricoles peut suffire pour éviter l’accident de travail. Quelques conseils pour un travail en toute sécurité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À l’atelier, le port d’un masque et de gants de sécurité est gages de sécurité.
À l’atelier, le port d’un masque et de gants de sécurité est gages de sécurité. - © Jean Nanteuil

Sur le plan national, le nombre d’accidents du travail par million d’heures travaillées a diminué de 20 % au cours des 30 dernières années. La moitié de ces accidents se produisent au cours de la première année d’embauche, et 38 % des accidentés ont moins de 30 ans. Adopter des gestes simples pour réduire le nombre d’accidents est donc primordial, en commençant par le port d’une tenue de travail adaptée et de bonnes chaussures de sécurité.

Adopter les bons gestes sur les chantiers
Bon réglage du siège, utilisation des outils de manutention et fractionnement des charges en fléchissant les jambes sont de rigueur lorsque l’on sait que les problèmes de dos représentent 12 % des accidents de travail. En principe, un homme adulte peut porter une charge de 55 kg et une femme de 25 kg. Avant de commencer le chantier, il est essentiel de bien vérifier le matériel utilisé : verrouillage de l’attelage, bon raccordement des flexibles, état et pression des pneumatiques, fonctionnement de l’éclairage et du freinage…

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1424, du 7 septembre 2017, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui