Le Réveil Lozère 16 mai 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

En Cuma, ils s’organisent pour passer le « rush »

Interview de Jérôme Delmas, président de la Cuma La Joyeuse à Marvejols.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

La récolte de l’herbe battra bientôt son plein en Lozère, en tant que président de la plus grosse Cuma du département, qui ne compte pas moins de 900 adhérents, comment faites-vous pour vous organiser avant cette période d’affluence ?
À partir de la fin du mois de mai, nous sommes obligés d’embaucher de la main-d’œuvre supplémentaire. En temps normal la Cuma compte 4 à 5 employés : deux ou trois chauffeurs, une secrétaire et un mécanicien. Entre mai et août, l’équipe s’agrandit et compte alors sept chauffeurs qui vont se relayer pour l’ensilage, plus une personne qui s’occupe de la presse et un salarié qui tourne sur les différents postes suivant les besoins.

Justement, qui sont ces chauffeurs que vous embauchez ?
Ce sont souvent de jeunes installés, parfois même d’anciens salariés récemment installés, qui ont de la main-d’œuvre disponible sur leur exploitation, leur permettant ainsi de se libérer du temps. Certains reviennent aussi d’année en année. À chaque printemps, je recontacte d’anciens chauffeurs pour leur demander s’ils peuvent revenir. Si c’est non, nous devons en rechercher de nouveaux pour les remplacer. Généralement, chaque année, il nous faut trouver au moins un nouveau chauffeur. Les entretiens se font à la fin du mois d’avril ou au début du mois de mai pour pouvoir être prêt pour les récoltes. Parmi ces nouveaux saisonniers, certains veulent rester. C’est plus pratique pour nous, nous avons déjà vu leur façon de travailler et à eux, cela leur permet de voir le métier.

 

Suite de l'interview à lire dans le Réveil Lozère n°1410, du 18 mai 2017, en page 2.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup doit être régulé sans plafond !

c’est l’appel qu’ont lancé la FNO, la FNSEA, la FNB et la FNC dans un communiqué du 26 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui