Le Réveil Lozère 19 décembre 2018 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

En assemblée générale, Groupama présente les sondes à fourrages

Pour la première année, les caisses locales Groupama de Lozère se sont réunis pour une assemblée générale commune. Une réunion qui a réuni mardi 11 décembre plus de 250 personnes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jacques Paradan, vice-président de Groupama Aveyron-Lozère.
Jacques Paradan, vice-président de Groupama Aveyron-Lozère. - © Aurélie Pasquelin

Chaque année, les caisses locales Groupama du département se réunissent chacune pour leur assemblée générale. Pourtant, pour cette année 2018, la Groupama Aveyron-Lozère a décidé d’innover en organisant une assemblée générale commune à Mende. « Nous avons proposé à chaque caisse locale de nous rejoindre à Mende, explique Jacques Paradan, vice-président de Groupama Aveyron-Lozère. Celles qui ont souhaité garder leur assemblée générale sur leur canton ont pu le faire et pour les autres, elles ont pu participer à la soirée commune. L’idée n’est pas de remplacer les AG des caisses locales mais bien d’offrir à ces caisses la possibilité de se retrouver et ainsi d’organiser un évènement plus grand. » Mardi 11 décembre, plus de 250 personnes se sont donc retrouvées dans l’espace évènement Georges Frêche de Mende pour cette première assemblée générale commune. Un moment marqué par l’intervention du professeur Henri Joyeux, qui a tenu une conférence sur l’alimentation, mais qui a aussi permis aux responsables de l’assurance de présenter plusieurs dispositifs disponibles pour leurs adhérents : la box habitat, pour prévenir des vols et incendies, Noé, pour accompagner les personnes âgées et les sondes à fourrages connectées pour prévenir des risques d’incendies dans les exploitations agricoles.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1489, du 20 décembre, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui