Le Réveil Lozère 07 mai 2019 à 09h00 | Par RO

Emmanuel Macron annonce une retraite minimale de mille euros en 2020

Lors de sa conférence de presse du 25 avril à l’Élysée, Emmanuel Macron a annoncé vouloir porter à 1 000 € la retraite minimale pour une carrière complète pour les retraités arrivant en 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S. Leitenberger

« Je veux que ce qu’on appelle le minimum contributif, c’est-à-dire la retraite minimale qu’on touche quand on a travaillé durant sa vie, ce soit 1 000 euros », a indiqué le président de la République lors de sa conférence de presse du 25 avril. « Nous allons essayer de le mettre en œuvre dès 2020 en flux, c’est-à-dire pour toutes les personnes qui arriveront à la retraite en 2020 », a précisé sur cette mesure la ministre de la Santé Agnès Buzyn, dans une interview à RMC le 26 avril, sans qu’on connaisse pour l’instant toutes les modalités d’application, notamment en termes de financement. Le chef de l’État a par ailleurs annoncé une réindexation des retraites de moins de 2 000 € sur l’inflation, également à partir du début de l’année prochaine.
La FNSEA a réagi le 30 avril, estimant que « l’annonce du président de la République n’est clairement pas à la hauteur ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1509, du 9 mai 2019, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui