Le Réveil Lozère 21 mai 2014 à 09h37 | Par Jacques Cuzin

Élovel - Élovel : une rentabilité qui augmente, une communication à améliorer

L’assemblée générale d’Élovel à Lavalle-d’Aurelle a montré que l’association se porte bien, mais doit se battre pour conserver ses parts de marchés et renouveler sa clientèle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierre Thibaut Louche a reçu le sixième trophée Élovel.
Pierre Thibaut Louche a reçu le sixième trophée Élovel. - © Jacques Cuzin

C’est au petit village ardéchois de Laval-d’Aurelle que les éleveurs d’agneaux Élovel avaient choisi de réunir leur assemblée générale annuelle. La salle de la mairie a accueilli les éleveurs motivés pour ce déplacement au pied des monts d’Ardèche. Une première partie de l’assemblée générale a été consacrée à la modification des statuts de l’association pour qu’elle devienne l’organisme officiel et unique de gestion de l’IGP. Il faudra attendre la décision de l’INAO pour que ces décisions soient effectives. Côté budget, les comptes font état de 48 767 € de produits pour des charges de 38 524 € avec une caisse de péréquation en hausse à 20 691 €. Cela correspond aux montants versés aux producteurs qui font l’effort de mettre des agneaux sur le marché à contre saison et reçoivent à ce titre 15 € supplémentaires par bête. Pour 2014, les administrateurs ont choisi d’affecter 16 000 € à la promotion du produit.

Suite à lire dans le Réveil Lozère n°1260 du 22 mai 2014, en page 5

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui