Le Réveil Lozère 18 juillet 2017 à 08h00 | Par Pierre Louis Berger

Éleveur et dresseur de chevaux

Hervé Fraysse a repris l’exploitation de ses parents à Montvendre dans la Drôme et l’a transformé en ferme équestre, école d’équitation et élevage de chevaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au départ, une exploitation ovins-bovins, aujourd’hui, la ferme équestre du Pialoux est devenue un élevage de chevaux dressés sur place.
Au départ, une exploitation ovins-bovins, aujourd’hui, la ferme équestre du Pialoux est devenue un élevage de chevaux dressés sur place. - © P-L Berger

Rien ne destinait Hervé Fraysse à devenir éleveur et dresseur de chevaux à la tête de la ferme équestre Les Pialoux au pied du Vercors à Montvendre, un domaine de 200 hectares avec un cheptel de 100 chevaux et poneys. Hervé Fraysse grandit dans une famille d’agriculteurs éleveurs de huit enfants. Il est le dernier enfant de cette famille nombreuse. Son père dirige une exploitation de polyculture élevage avec 30 moutons et 100 bovins (races à viande) et une production en grandes cultures. L’exploitation était orientée vers l’élevage. Hervé Fraysse fait ses études et s’oriente naturellement vers l’agriculture : « Au départ, J’ai fait des études pour devenir garde forestier à la maison familiale rurale de Montélimar. Après l’armée, mon père voulait céder son exploitation à un de ses enfants. Nous sommes huit. J’ai repris les études pour m’orienter vers l’agriculture. Il y a 30 ans, j’ai repris l’exploitation familiale qui s’étendait sur 110 hectares. L’exploitation était spécialisée dans la polyculture élevage. Mes parents étaient éleveurs. Ils possédaient un cheptel de trente moutons et d’une centaine de bovins, des races à viande. Ils pratiquaient la grande culture. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1419, du 20 juillet 2017, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui