Le Réveil Lozère 30 avril 2019 à 09h00 | Par Camille Peyrache

Élections européennes : un seul tour pour s’exprimer

À travers les 27 pays de l’Union européenne, les citoyens vont élire leurs eurodéputés entre le 23 mai, date du scrutin au Pays-Bas, premier pays à voter, et le 26 mai, date de clôture de l’élection.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sylvie Becmont

En dehors de l’Irlande où le scrutin aura lieu le vendredi, et la Lettonie, Malte et la Slovaquie qui votent le samedi, tous les autres pays, dont la France métropolitaine, votent le dimanche. L’Italie clôturera le week-end électoral, les bureaux de vote fermant à 23 h. Les résultats de l’élection seront déterminants pour l’ensemble des politiques européennes : agriculture, emploi, climat, immigration, commerce et libre-échange. Les Français vont voter pour élire 79 députés européens pour cinq ans sur les 751 sièges à pourvoir. Par rapport à la législature précédente, la France dispose de cinq sièges supplémentaires du fait de sa croissance démographique. Si le Brexit se produit au 31 octobre, les eurodéputés britanniques qui vont être élus ne siégeront plus.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1508, du 2 mai 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui