Le Réveil Lozère 13 décembre 2012 à 14h37 | Par LE REVEIL LOZERE

Élections chambre - La FDSEA et les JA ancrent leur campagne au territoire

La FDSEA et les Jeunes agriculteurs ont organisé deux premières rencontres sur des exploitations agricoles le jeudi 6 décembre. Michèle Boudoin, secrétaire générale de la FNO, avait fait le déplacement. Au cœur des débats : l’avenir des productions ovine et caprine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rencontre avec Caroline Fath, éleveuse de chèvres. (© Réveil Lozère) Les chèvres de Caroline Fath. © Réveil Lozère Rencontre avec Caroline Fath. © Réveil Lozère Au Gaec Chaptal Turc, producteur d'ovins lait et viande sur le causse de Sauveterre. © Réveil Lozère Au Gaec Chaptal Turc, producteur d'ovins lait et viande sur le causse de Sauveterre. © Réveil Lozère

Premières visites sur le terrain pour l’équipe de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs. Après le temps fort du congrès à Châteauneuf-de-Randon, les deux syndicats ont entrepris d’organiser des rencontres sur le terrain, dans les exploitations lozériennes. La formule retenue : l’invitation d’un responsable syndical national, une visite de ferme, un temps d’échanges avec les agriculteurs.

La première à avoir répondu à l’invitation est Michèle Boudoin, la secrétaire générale de la Fédération nationale ovine (FNO). «Je suis venue pour discuter avec vous. Si vous avez des questions, si vous voulez m’engueuler, n’hésitez pas !» a-t-elle lancé aux adhérents. Bonnets et écharpes étaient de rigueur, mais les agriculteurs étaient au rendez-vous.

À lire dans le Réveil Lozère n°1187 du 13 décembre, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On nous demande beaucoup d’efforts pour améliorer nos produits, sur la qualité, sur l’environnement, ce qui occasionne des coûts supplémentaires. Et dans le même temps, nous subissons de plus en plus d’importations de produits qui faussent la concurrence, et ne correspondent pas aux standards sanitaires et environnementaux qu’on nous impose.

expliquait Jérôme Despey, secrétaire général du syndicat FNSEA, quelques heures avant le début du blocage des raffineries et dépôts de carburants.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui