Le Réveil Lozère 14 novembre 2012 à 15h10 | Par Jacques Cuzin

Eau - Gérer les prélèvements d’eau agricole : une nécessité pour la chambre d’agriculture

Un dossier de candidature a été déposé pour être organisme unique de gestion collective des eaux à usage agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jacques Cuzin

Château d’eau de la région, la Lozère, avec ses 437 rivières et ses 2 740 km de réseau hydrographique, donne naissance à des rivières, qui arrosent un vaste territoire et sont les affluents de grands fleuves (Garonne, Rhône), bien loin de leur département d’origine. Au long de leur parcours, ces cours d’eau peuvent faire l’objet de prélèvements à usage agricole. Ce qui est en jeu aujourd’hui c’est la défense d’une agriculture lozérienne qui doit absolument conserver sa capacité de gestion d’une ressource qui est vitale pour l’agriculture.


À lire dans le Réveil Lozère n°1183, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).