Le Réveil Lozère 18 décembre 2013 à 08h00 | Par Pays des sources en Lozère

Eau - Fin de la première phase de diagnostic pour le Pays des Sources en Lozère

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Lundi 9 décembre 2013, le Pays des Sources en Lozère et le Gal Terres de vie animaient leur dernière réunion de concertation grand public sur les nouveaux programmes européens 2014-2020 à Mende. Cette dernière rencontre était la 4e après Grandrieu, Villefort et Chanac. Plusieurs associations présentes ont évoquées leurs projets et besoins pour les années à venir. L’équipe du Pays Gorges, Causses Cévennes, du Pays des Sources en Lozère et du Gal Terres de vie va, à partir de toutes les informations collectées en 2013, élaborer une réponse à l’appel à projet Leader qui devrait survenir fin 2014. Cette version zéro devra être amendée et validée par les nouveaux élus à l’automne prochain afin de répondre, dans de bonnes conditions, à l’appel à projet qui sera lancé par le conseil régional. Si des associations ou collectivités souhaitent courant 2014 évoquer des besoins ou des projets à mettre en place à partir de 2015, le Gal terres de vie ou le Pays des Sources en Lozère restent à votre disposition pour en prendre note jusqu’en septembre 2014, date des dernières validations.

Contact : 04 66 42 83 48 paysdessources@orange.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).