Le Réveil Lozère 18 juin 2014 à 11h09 | Par LE REVEIL LOZERE

Eau - « Environnement : l’affaire de tous »

Le Gaec « Les Vacheries en Abondance » est autonome en fourrage du fait d’opérations de drainage. Face à ces questions, l’éleveur Guillaume Roméro appelle la société toute entière à prendre ses responsabilités.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour Guillaume Roméro « l’autonomie fourragère est essentiel sur cette petite exploitation de montagne ».
Pour Guillaume Roméro « l’autonomie fourragère est essentiel sur cette petite exploitation de montagne ». - © Le Réveil Lozère

Guillaume Romero et Rachel Cayrac sont installés à Finiels sur le mont Lozère depuis 2005 avec une vingtaine de vache laitière de race Abondance. Sur cette exploitation qui dispose d’un quota de 90 000 litres de lait, chaque vache produit en moyenne 5 000 litres de lait par an. 10 000 litres de lait sont collectés par une laiterie et le reste de la production est transformé directement à la ferme en fromage, sous forme de tommes de sept à huit kilos et de yaourts (200 000 pots par an).

Tout essayer

Comme l’explique Guillaume, « depuis notre installation, on a tout essayé… Pour tester la production de yaourts, nous avons débuté avec du matériel prêté par la chambre d’agriculture avant de nous équiper. Vente directe, goûter à la ferme, livraison dans les épiceries du coin, grossistes, restauration hors domicile, etc. nous avons changé plusieurs fois de mode de commercialisation. »

Avec l’arrivée de leurs trois enfants et malgré l’existence d’une crèche au Pont-de-Montvert, « Rachel est moins disponible désormais. Nous essayons de nous adapter au temps dont nous disposons, au prix des charges, du gazole, etc. »

Dans cette région de montagne où les exploitation s’étendent en moyenne sur près de 200 ha, Guillaume et Rachel, installés hors cadre familial, exploitent 73 ha dont 14 ha de prairies temporaires. Ils auraient bien aimé disposer d’un peu plus de foncier mais « c’est impossible sur le mont Lozère. Ce qui nous sauve, c’est le fait d’être autonome en fourrage. » Et cette autonomie, ils la doivent aux opérations de drainage réalisées peu de temps après leur arrivée à Finiels.

Suite à lire dans le Réveil Lozère n°1264 du 19 juin 2014, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui