Le Réveil Lozère 29 octobre 2014 à 08h00 | Par Marie-Pascale Vincent

É.on, chance ou menace pour la châtaigneraie cévenole ?

Une dizaine d'associations ont appelé à manifester à Florac, jeudi 16 octobre, contre É.on et son projet de centrale de biomasse à Gardanne. Manifestants et PNC ont échangé sur un projet qui divise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marie-Pascale Vincent

Suite à un appel d'offres lancé par l'État en juillet 2012, É.on premier fournisseur d'électricité et de gaz en Europe a été choisi pour convertir la partie de la centrale de Gardanne qui fonctionne au charbon et aux cokes de pétrole en une unité de production d'électricité, à partir de la biomasse. Près 450 000 tonnes de bois seront récoltées dans un rayon de 400 km autour de Gardanne pour approvisionner la centrale, les Cévennes sont donc concernées. Le plus gros projet énergétique biomasse engagé à ce jour en France suscite des polémiques, ici comme à Gardanne.
Près de deux cents personnes mobilisées contre É.on se sont rassemblées à Florac à l'appel des collectifs SOS forêt et d'une dizaine associations. « Il s'agit d'une opération de spéculation, pas de développement durable. Le bois énergie doit rester un sous produit de la forêt. Faire de l'électricité à partir de la biomasse est incompatible avec le plan climat », lance Christian Sunt pour le collectif SOS forêts en Cévennes. Les collectifs s'inquiètent aussi des conséquences d'un tel projet, sur les forêts cévenoles.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 30 octobre 2014.

Point de vue

La chambre d'agriculture, comme le PNC et en lien avec le CRPF, étudie en détail ce projet. À quelles conditions la démarche É.on peut-elle générer de la valeur ajoutée sur le territoire des Cévennes souffrant de contraintes pour sortir les bois et d'un morcellement de la propriété contrariant les projets de gestion sylvicole ? Comment ce projet peut-il être complémentaire de la châtaigneraie fruitière ? Autant de questions soulevées par l'organisme consulaire qui reste vigilant, quant à la prise en compte des enjeux sur chaque territoire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui