Le Réveil Lozère 31 octobre 2017 à 08h00 | Par Thierry Michel

Du mieux pour la croissance française en 2017

L’Insee a publié une nouvelle note de conjoncture pour l’activité française.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La production agricole se redresserait en 2017 après avoir lourdement chuté l’an passé en raison de conditions météorologiques exceptionnellement mauvaises.
La production agricole se redresserait en 2017 après avoir lourdement chuté l’an passé en raison de conditions météorologiques exceptionnellement mauvaises. - © J-C Gutner

Début octobre, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a rendu publique une nouvelle note de conjoncture, actualisant le précédant point de conjoncture paru en juin 2017. Il en ressort, pour l’essentiel, que l’institut relève sa prévision de croissance économique (PIB) pour le pays et pour l’ensemble de l’année 2017 : annoncée à + 1,6 % à mi-année, cette statistique passe à + 1,8 %. Si cette tendance se confirme, il faudra la comparer aux trois années précédentes qui tournaient autour des + 1 % seulement.

 

PIB, chômage, agriculture

Globalement, en France, l’activité a continué d’augmenter solidement (+ 0,5 % après + 0,5 %) au deuxième trimestre 2017. Dans le détail, la production manufacturière a augmenté de 0,7 %, en ligne avec le niveau élevé du climat des affaires dans l’industrie. Côté demande, « la consommation des ménages a légèrement accéléré » (+ 0,3 %) et « leur investissement a continué de progresser vigoureusement » (+ 1,2 %). L’investissement des entreprises « a mieux résisté que prévu à la fin du dispositif de suramortissement » (+ 1 %). Fait notoire, alors que le commerce extérieur pesait négativement sur les comptes du pays depuis plusieurs mois, « le fort rebond des exportations après un premier trimestre décevant (+ 2,4 % après - 0,8 %) » et le « ralentissement des importations (+ 0,3 % après + 1,2 %) » ont rendu « la contribution du commerce extérieur largement positive ». Il faut ajouter à cela que le climat des affaires national « a atteint à l’été son plus haut niveau depuis 2011, et même depuis 2007 dans l’industrie ». Les exportations françaises accéléreraient donc en 2017 « sous l’effet, entre autres, du retour des touristes, sans néanmoins profiter à plein de la vigueur retrouvée de la demande mondiale ». La demande intérieure resterait dynamique, en particulier en biens d’équipement et « l’activité continuerait donc de progresser solidement d’ici la fin de l’année » (+ 0,5 % par trimestre).

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1432, du 2 novembre 2017, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui