Le Réveil Lozère 17 décembre 2014 à 08h00 | Par Laurence Sagot, Institut de l’élevage-Ciirpo

Du colostrum de dépannage

Le colostrum fournit à l’agneau de l’énergie et des défenses immunitaires par le biais des immunoglobulines. Pour acquérir une bonne immunité, un agneau de 4 kg à la naissance (poids moyen d’un agneau issu de portée double) doit boire de 200 à 400 ml de colostrum dans les six premières heures de vie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le colostrum peut être stocké au congélateur.
Le colostrum peut être stocké au congélateur. - © Institut de l’élevage-Ciirpo

Si la brebis n’a pas suffisamment de colostrum, plusieurs alternatives sont possibles. La plus efficace reste la traite d’une brebis du même lot qui a mis bas dans la demi-journée. Neuf heures après la mise-bas, la concentration en anticorps d’une brebis qui a été tétée par son agneau est en effet devenue trop faible. Il est d’autre part possible de constituer une banque de colostrum conservé au congélateur. Le colostrum est alors stocké dans des bouteilles d’un demi-litre, des pots ou des poches à glaçons. Ces modes de conditionnement sont adaptés lorsqu’il s’agit d’un dépannage ponctuel. En plein cœur de l’agnelage d’un lot important de brebis, une bouteille d’un litre de colostrum peut être conservée une journée au réfrigérateur.

La suite dans le Réveil Lozère, page 11, édition du 18 décembre 2014

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui