Le Réveil Lozère 27 février 2018 à 16h00 | Par Actuagri

Discours à la jeunesse agricole, le président de la République se veut rassurant

Deux jours avant l’ouverture du Salon de l’agriculture, Emmanuel Macron a reçu près de mille jeunes agriculteurs à l’Elysée pour leur livrer sa vision de l’agriculture de demain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Désireux d’imposer son style, le président de la République a instauré le 22 février un nouveau rendez-vous en amont du Salon de l’agriculture, recevant à l’Élysée près de mille agriculteurs récemment installés, représentants toutes les régions, toutes les productions et toutes les orientations syndicales. Il ne s’agissait « pas de préparer l’ambiance de samedi », a insisté Emmanuel Macron deux jours avant sa visite au salon, mais de « tenir un discours de vérité » sur l’avenir de l’agriculture. Le président a tenu à rappeler l’investissement de son gouvernement en faveur du secteur agricole, qui s’est traduit, dès le début de sa mandature, par les États généraux de l’alimentation, tout en réaffirmant sa position sur les sujets d’actualité. Il a donc défendu son action dans le cadre de la révision de la carte des zones défavorisées simples, qui fait entrer 4 900 communes supplémentaires et consacre davantage d’argent à l’ICHN. Néanmoins, pour les sortants, « un vrai travail d’accompagnement va être construit dans les prochaines semaines », a-t-il rappelé, ajoutant par ailleurs que pour les départements qui ont un grand nombre de communes sortantes, notamment les Deux-Sèvres, « il ne faut pas se mentir, il n’y avait plus aucun argument objectif à présenter ».

 

 

Suite de l'article à lire dans Réveil Lozère n°1449, du 1er mars 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Face aux attaques des végans, on s’est construit et armé.

a affirmé Gilles Gauthier, président de la Fedev (métiers de la viande) lors du congrès du syndicat qui s’est tenu les 14 et 15 juin derniers à Nantes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui