Le Réveil Lozère 18 septembre 2019 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Deux amis pour une exploitation

Originaires tous les deux du Nord de la France, Éric Paindavoine et Pablo Haire ont fait le choix de s’installer en maraîchage biologique en Lozère. Installés au printemps, les deux amis pensent pouvoir commercialiser leurs premiers produits dans les prochaines semaines.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les deux agriculteurs entourés des représentants de la Safer et de la chambre d’agriculture qui les ont accompagnés lors de leur installation. (© Aurélie Pasquelin) Même si toutes les planches ne sont pas encore prêtes, les deux amis ont déjà pu semer quelques légumes. © Aurélie Pasquelin Éric Paindavoine a été salarié agricole en maraîchage à Chirac. © Aurélie Pasquelin Avant de se lancer dans la réalisation de travaux du sol par traction animale, Pablo Haire s’est formé à la pratique en Lozère. © Aurélie Pasquelin

Peu présent sur le département, le maraîchage tend pourtant à se développer en Lozère. À la Rochette, à côté de Florac, une nouvelle exploitation est en train de voir le jour. Originaires de Valenciennes, dans le Nord de la France, Éric Paindavoine et Pablo Haire ont choisi de s’y implanter pour y créer une exploitation qui à terme produira des légumes, des fruits, des œufs et du miel, le tout avec le label Agriculture biologique. « Nous nous sommes connus au lycée, se souvient Éric Paindavoine. Nous avons ensuite pas mal bougé chacun de notre côté. Nous sommes cependant toujours restés en contact. Je me suis installé en Lozère et Pablo en me rendant visite est lui aussi tombé amoureux de la région. » Les deux amis ont ainsi décidé de sauter le pas et de s’installer ensemble.

Redonner vie à la terre
Après avoir suivi le parcours habituel des jeunes installés, ils ont pu, au début de l’été, soit un peu plus d’un an plus tard, commencer à travailler sur leurs 5 hectares. « La propriété était en vente depuis un peu plus d’un an, raconte Xavier Meyrueix, directeur de la Safer Lozère. Avec 1,2 ha de parcelle plate situé à côté de la rivière, elle avait un potentiel fort pour installer des maraîchers. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1526, du 19 septembre 2019, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui