Le Réveil Lozère 23 mai 2018 à 09h00 | Par FDC48

Déterminer l'âge des cerfs : un outil très intéressant

Quel âge a donc ce cerf ? Quel chasseur ne s'est-il jamais posé la question devant le prélèvement effectué ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDC48

Déterminer l'âge des grands cervidés est un des indicateurs qui permet aux chasseurs de gérer sur le moyen terme une population. La méthode consiste en l'examen de la dentition d'une demi-mâchoire. En effet, jusqu'à deux ans et demi environ, aucune erreur n'est possible, puisque faon, daguet ou bichette ont une dentition bien spécifique avec l'apparition de dents correspondant à leur âge.
Une fois la dentition définitive apparue, dès l'âge de trois ans, dans un premier temps, c'est l'usure de la table de dentition qui va indiquer la classe d'âge de l'animal. Une simple observation visuelle sur le degré d'usure des incisives et des molaires permet d'avoir une idée grossière du nombre d'années de l'individu. Pour en être certain, c'est l'examen au microscope d'une coupe transversale de la première molaire qui va donner la réponse. La méthode est simple. Tout au long de leur vie, les mammifères produisent du cément au niveau de la racine de leurs dents. C'est l'alternance de dépôts de couleur claire (période de croissance rapide au printemps et en été) et de dépôts foncés (période hivernale) qui va permettre de déterminer l'âge de l'animal. Sachant que la molaire nº1 apparaît chez le faon, c'est elle qui détient l'âge exact du cerf ou de la biche concerné.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1461, du 24 mai 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui