Le Réveil Lozère 18 décembre 2013 à 08h00 | Par Chambre d'agriculture de Lozère

Désherbage - Essais en désherbage chimique et mécanique

Une expérimentation sur le désherbage de céréales a été mise en place à l’EARL La Galiosse à Malbousquet sur la commune de Saint-Germain-du-Teil.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Chambre d'agriculture de la Lozère

En 2013, à l’EARL La Galiosse à Malbousquet, sur la commune de Saint Germain du Teil, une parcelle expérimentale est implantée en blé afin de comparer la gestion du salissement de la culture. Le protocole comprend quatre traitements : le désherbage mécanique – herse étrille de six mètres ; le désherbage mixte – premier passage avec la herse étrille et si nécessaire rattrapage chimique ; le désherbage tout chimique ; et une zone témoin non traitée.

Itinéraire technique

Sur la partie la plus homogène, sont disposées des bandes de 18 × 30 mètres de long, avec une seule bande par modalité. Cette année a été très difficile à cultiver à cause d’un printemps très pluvieux. À cause de ces conditions météorologiques, la herse étrille n’a pas pu être passée, et nous avons décidé de ne réaliser que deux modalités en divisant la parcelle en deux parties, un passage chimique ou rien.

Tout d’abord, c’est la préparation. Après la moisson en août les menues paille sont conditionnées en balles rondes, suivi du désherbage glyphosate 3 litres/ha en septembre. Le 20 octobre 2012, semis direct (densité de semis : 350 grains/m soit 170 kg/ha, variété, blé Ephoros, deuxième jet). Ensuite, c’est la fertilisation (ammonitrate en deux apports : le 25 mars 60 unités et 22 avril 30 unités). Enfin, c’est la phase de désherbage, chimique ou mécanique.

Suite de l’article à lire sur le Réveil Lozère N°1238 du jeudi 19 décembre 2013, page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui