MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 18 septembre 2019 à 11h00 | Par Sophie Chatenet

Des volumes en hausse, un retour significatif aux producteurs

L’association Porc montagne, porteuse de la marque Origine montagne a fait le bilan de son activité, dernièrement, à Aubière (63).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Bruno Douniès, Thierry Lafragette et Vincent Juillet.
De gauche à droite : Bruno Douniès, Thierry Lafragette et Vincent Juillet. - © SC

En 2018, le chiffre d’affaires d’Origine montagne a progressé de 10 %. Cette reprise de la croissance s’explique par l’entrée d’un nouvel adhérent, et confirme le positionnement de la marque sur le marché de la restauration hors domicile et la mise en place de produits de salaisons sous marque de distributeurs. 163 400 porcs charcutiers ont été engagés l’an dernier, issus essentiellement de trois organisations de producteurs : Alliance porci d’Oc (Aveyron), Coopérative porcine CAPP (Cantal) et Cyrhyo (Allier). Au total, ce sont plus d’une centaine d’élevages qui approvisionnent cette filière, « porteuse de valeur ajoutée », comme l’a rappelé Thierry Lafragette, président d’Origine montagne. Assez logiquement, car elles sont corrélées à l’augmentation du chiffre d’affaires, pour 2018, les plus-values qualité, prévues dans l’accord qualité Origine montagne, ont progressé. Ramené au nombre d’adhérents, cela représente en moyenne 1 800 euros par site d’élevage fournisseur,
et rapporté au nombre d’exploitations porcines fournisseurs cela s’élève à 2 080 euros par an.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1526, du 19 septembre 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aujourd’hui, nous allons donner aux agriculteurs davantage de temps pour présenter leurs demandes de paiements directs et de paiements au titre du développement rural. Et nous allons bientôt augmenter les avances de ces paiements, afin de leur donner plus de liquidités pour payer leurs factures.

A confirmé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans une vidéo diffusée le 6 avril.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui