Le Réveil Lozère 23 septembre 2015 à 08h00 | Par Anne-Marie Vincent

Des Toqués du cèpe étoilés !

Les 2 et 3 octobre à Mende, le cèpe aura droit à tous les honneurs, notamment celui d’être cuisiné par le chef du restaurant Michel Bras, Simone Cantafio.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Anne-Marie Vincent

C’est une recette qui s’améliore d’année en année depuis la création des Toqués du cèpe en 2009, atteignant probablement son paroxysme vendredi 2 et samedi 3 octobre. La Ville de Mende invite le chef Simone Cantafio à animer des ateliers de cuisine sur la place Chaptal, en compagnie d’Yves Trémoulet, chef de l’Hôtel de France à Chaudeyrac, d’Anthony Sanchez et Florian Lacas, chefs de l’Hôtel de France à Mende et des élèves du lycée hôtelier de Saint-Chély-d’Apcher. Son nom n’est pas forcément connu mais les maisons dans lesquelles Simone Cantafio a élaboré une cuisine gastronomique font saliver d’envie : les restaurants trois étoiles Georges Blanc à Vonnas et Maison Bras à Laguiole. D’origine milanaise, le chef a fait ses armes en France, mais aussi en Italie, en Australie et en Grande-Bretagne et va réaliser son rêve en travaillant à partir du mois de novembre à Toya au Japon dans le restaurant de Michel Bras. Mais c’est bien lors des Toqués du cèpe que, gratuitement, Simone Cantafio va proposer et préparer devant les gourmands et gourmets une recette « autour du cèpe avec la philosophie de Michel et Sébastien Bras ». Il le promet : « N’importe qui pourra reproduire cette recette à la maison. » Tout le programme sur mende.fr.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 24 septembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).