Le Réveil Lozère 10 janvier 2018 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Des projets plein la tête pour 2018

Les Jeunes agriculteurs de Lozère ont profité de leur traditionnelle conférence de presse de début d’année pour faire le point sur 2017 et préparer les prochains mois.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Romain Gras, président d’Agriemploi ; Eugénie Brajon, co-rsponsable du dossier installation et présidente de l’Adapefa ; Julien Tufféry, président de JA48 ; Vincent Bonnet, président du service de remplacement et de l’Aréal et Sylvain Chevalier, trésorier des Jeunes agriculteurs.
De gauche à droite : Romain Gras, président d’Agriemploi ; Eugénie Brajon, co-rsponsable du dossier installation et présidente de l’Adapefa ; Julien Tufféry, président de JA48 ; Vincent Bonnet, président du service de remplacement et de l’Aréal et Sylvain Chevalier, trésorier des Jeunes agriculteurs. - © Aurélie Pasquelin

« Meilleurs vœux à tous les Lozériens », a annoncé Julien Tufféry, président des Jeunes agriculteurs de Lozère pour la conférence de presse organisée le 4 janvier par le syndicat. Moment traditionnel pour les Jeunes agriculteurs, il lui permet, en plus de présenter les vœux aux Lozériens, de faire un retour sur l’année écoulée tout en présentant ses projets pour les futurs mois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que 2017 aura été une année chargée pour les Jeunes agriculteurs lozériens qui ont notamment accueilli la session montagne JA les 7, 8 et 9 novembre dernier. « C’est l’événement marquant de l’année passée pour les Jeunes agriculteurs de Lozère », confie Julien Tufféry. Une session de trois jours, donc, qui a permis à plusieurs jeunes agriculteurs venus de tout le pays de se rencontrer pour travailler ensemble sur les dossiers spécifiques aux zones de montagnes. « Les éléments débattus ont permis et permettront aux administrateurs nationaux de se positionner lors des réunions avec le ministère, les coopératives et leurs homologues de JA national, explique Julien Tufféry. Et puis en dehors des temps de travail, les congressistes ont pu découvrir notre département et nos spécificités. » En effet, une visite d’exploitation et des menus du terroir ont permis aux personnes présentes de se faire une idée pour la Lozère. Une réussite pour le syndicat départemental qui annonce déjà « réfléchir à l’accueil d’une nouvelle session ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1442, du 11 janvier 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.