Le Réveil Lozère 19 octobre 2016 à 11h00 | Par Yvan Guilhot

Des projets fédérateurs pour aborder 2017

En présence de nombreux élus et du préfet de Lozère, la session de la chambre d’agriculture, vendredi 14 octobre, a porté sur de nombreux sujets d’actualités.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La session s’est déroulée en présence de nombreux élus, notamment la présidente du département Sophie Pantel, le sénateur Alain Bertrand, le député Pierre Morel-À-L’Huissier et du préfet de la Lozère, Hervé Malherbe.
La session s’est déroulée en présence de nombreux élus, notamment la présidente du département Sophie Pantel, le sénateur Alain Bertrand, le député Pierre Morel-À-L’Huissier et du préfet de la Lozère, Hervé Malherbe. - © Yvan Guilhot

Avant d’aborder les nombreux sujets d’actualité, la présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, Christine Valentin, est revenue sur la situation budgétaire de l’institution. Une situation qui s’améliore « grâce à un effort important des équipes pour optimiser les interventions et réduire les dépenses de fonctionnement », a indiqué la présidente. Christine Valentin a également rappelé que le prélèvement sur fonds de roulement en 2015 a fragilisé la trésorerie et demandé, en conséquence, à l’État de corriger cette situation, comme de faire fonctionner le fonds de solidarité et de péréquation afin de permettre à l’organisme de remplir sa mission d’intérêt général. Après un bref retour sur l’année écoulée et notamment les difficultés des agriculteurs vis-à-vis des aides Pac, la présidente a laissé la parole aux chefs de service pour présenter les actions tournées vers l’avenir.

Agrilocal

Partant du constat, de l’intérêt croissant pour le « manger local », apprécié notamment lors de la manifestation De la botte à la toque, la chambre d’agriculture, en partenariat avec la chambre des métiers et la chambre du commerce et de l’industrie réunis au sein de l’association « Promotion de la Lozère », a répondu à un appel d’offres lancé par le département pour la mise en œuvre du projet Agrilocal.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 20 octobre 2016, numéro 1380.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui