Le Réveil Lozère 11 avril 2018 à 16h00 | Par Cyrielle Delisle

Des outils innovants pour la maîtrise des mammites en petits ruminants

Chez les petits ruminants, les outils d’intervention et de gestion en matière d’infections mammaires, doivent être repensés en tenant compte de leurs spécificités.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les tests pendant la traite se déploient aujourd’hui sur le terrain pour appréhender les conditions de traite à l’interface animal-machine-trayeur.
Les tests pendant la traite se déploient aujourd’hui sur le terrain pour appréhender les conditions de traite à l’interface animal-machine-trayeur. - © G. Perrin – La Marne Agricole

Le contrôle des infections mammaires joue un rôle essentiel dans la maîtrise de la qualité sanitaire du lait et des produits laitiers. Sur le terrain, des mesures de maîtrise des concentrations cellulaires ont été proposées mais n’ont été que partiellement adoptées car elles ne prenaient pas en compte les spécificités des petits ruminants. Un projet* a ainsi été lancé afin de proposer des critères de sélection des animaux à traiter (ou réformer) et adaptés au contexte d’élevage et de suivi technique. Ce programme de recherche visait ainsi à soumettre sur le plan génétique, de nouveaux objectifs de sélection combinant santé de la mamelle et aptitude à la traite et sur le plan sanitaire, de nouveaux outils d’intervention et/ou d’aide à la décision à inclure dans les démarches existantes, en tenant compte de leur acceptabilité par les acteurs du développement », notent les auteurs de l’étude.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1455, du 12 avril 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui