Le Réveil Lozère 26 septembre 2018 à 11h00 | Par Nancy Sagnet

Des néophytes à la rencontre du monde agricole

Afin de réunir consommateurs et producteurs, la chambre d’agriculture et l’office de tourisme Margeride-en-Gévaudan, en partenariat avec les Jeunes agriculteurs du canton d’Aumont-Saint-Chély-d’Apcher, ont organisé un programme d’animation « Un été à la ferme » trois mercredis cet été.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

À l’issue d’une concertation entre l’office du tourisme Margeride-en-Gévaudan et la chambre d’agriculture de Lozère, les deux acteurs du développement rural ont fait le constat de l’absence d’animation autour du monde agricole sur la Margeride Ouest. Partant de là, les deux structures, en partenariat avec les jeunes agriculteurs du canton, ont initié un programme d’animation intitulé « Un été à la ferme ». Composé de visites à la ferme animées par les Jeunes agriculteurs du canton d’Aumont-Saint-Chély-d’Apcher et de soirées guinguettes fermières sur la place du petit foirail de Saint-Chély-d’Apcher, « Un été à la ferme » voulait réunir le monde du tourisme et le secteur agricole sur le territoire.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1477, du 27 septembre 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui