Le Réveil Lozère 13 février 2019 à 14h00 | Par Aurélie Pasquelin

Des Lozériens primées au concours des miels de France

Pour la deuxième année consécutive, un concours des miels de France était organisé à Paris. Parmi les vainqueurs, six miels lozériens ont été récompensés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Comme pour le concours lozérien, les miels ont été dégusté à l’aveugle par les membres du jury.
Comme pour le concours lozérien, les miels ont été dégusté à l’aveugle par les membres du jury. - © Aurélie Pasquelin

L’année dernière, l’Unaf (union nationale des apiculteurs français), en lien avec la commission nationale technico-économique et scientifique apicole (CNTESA) organisaient pour la première fois le concours des miels de France. Une première édition qui avait confronté 140 miels de toute catégorie et de toute région. Fort de cette première édition qui avait eu un certain retentissement, les organisateurs, piqués au jeu, ont remis le couvert.

Plus de 200 miels présentés
Cette année, pour la deuxième édition de l’évènement, 207 miels étaient en compétition dans 21 catégories, selon les origines florales. Une nouvelle catégorie « pain d’épices » a même été créée pour cette édition 2018. Comme précédemment, les membres du jury, se sont réunis à Paris, au Palais d’Iéna, siège du conseil économique social et environnemental (Cese) pour juger les différents miels présentés. Un jury composé de personnalités, d’apiculteurs et de chefs présidé par François Pasteau, chef de l’Épi Dupin, restaurant « bistronomique » situé à Paris. Au total, plus de 150 juges ont participé à l’évènement et ont décerné 27 médailles d’or, 24 médailles d’argent, six médailles de bronze et sept coups de cœur.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1497, du 14 février 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui