Le Réveil Lozère 21 février 2018 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Des gestes pour réduire les risques de développer un cancer

Fermant le bal des assemblées générales de secteur, l’assemblée de Mende a réuni quelques centaines de personnes. Ils ont pu assister à l’intervention de Jean-Bernard Dubois, cancérologue.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Avec près de 20 000 personnes sur son territoire, la caisse locale du Crédit agricole de Mende est l’une des plus importante de Lozère. L’assemblée générale de cette caisse, qui s’est déroulée vendredi 16 février à l’espace Georges Frêche de la ville est donc l’un des événements les plus important pour la banque installée en Lozère. Outre les aspects purement propres à ce territoire, les intervenants ont profité de la réunion et des centaines de personnes présentes pour donner quelques chiffres qui concernent tous le territoire lozérien. « Sur le département, le crédit agricole possède 14 agences et un camion, détaille Marie-Hélène Lucas, directrice du secteur. Nous avons 75 conseillers et 60 collaborateurs à Mende, au siège. Pour ce qui est du retrait d’argent, le Crédit agricole dispose sur la Lozère de 29 distributeurs et neuf points-verts. Le tout pour 153 millions d’euros de crédits et 15 600 assurés. » De bons chiffres qui montrent l’importance de la banque sur le territoire. Mais si plusieurs centaines de personnes, c’était déplacé vendredi dernier à l’espace événements, ce n’était pas seulement pour avoir les chiffres de la banque. En effet, comme la tradition le veut, le Crédit agricole avait invité un intervenant à venir s’exprimer.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1448, du 22 février 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.