Le Réveil Lozère 23 août 2017 à 08h00 | Par Laurence Sagot, Institut de l’élevage-Ciirpo

Des exemples de rations pour des brebis en milieu de gestation ou vides

Suivant leur état, les brebis nécessitent parfois un rationnement différent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une ration adaptée pour ne pas laisser maigrir des brebis en milieu de gestation.
Une ration adaptée pour ne pas laisser maigrir des brebis en milieu de gestation. - © Ciirpo

S’il n’y a pas d’objectif de remise en état, une brebis en milieu de gestation (soit jusqu’à six semaines avant l’agnelage) est peu exigente au niveau alimentaire. En effet, ses besoins s’établissent à 0,8 UFL et 60 g de PDI par jour pour un poids de 70 kg et un état corporel de 2,5 à 3,5 sur une grille de 0 à 5, de très maigre à très grasse. Et force est de constater qu’avec une même ration, une brebis en état se maintien alors qu’une brebis maigre dans le même lot peut continuer à maigrir.

Du concentré avec la paille
Ainsi, des brebis en bon état en bergerie s’entretiennent avec une ration exclusivement à base de foin moyen de première coupe et sans légumineuses. Par contre, 200 à 300 g de céréales sont nécessaires si les brebis présentent un état corporel inférieur ou égal à deux. Si les brebis sont à la paille, il n’y a pas le choix : il faut ajouter de l’énergie dans la ration avec 500 g de céréales même si les brebis sont en bon état (orge, blé, triticale… en majorant de 20 % s’il s’agit d’avoine car elle est beaucoup moins énergétique). Enfin, si les brebis sont à l’herbe, elles se satisfont d’herbe de qualité moyenne à médiocre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui