Le Réveil Lozère 16 septembre 2020 à 10h00 | Par Marie-Pascale Vincent

Des étudiants en BPREA à la découverte de l’écobuage

Lors d’une sortie sur le terrain, des étudiants en BPREA ont découvert avec Thierry Roumejon, éleveur sur le mont Lozère, les techniques de l’écobuage. Ce savoir-faire doit désormais prendre en compte les sécheresses à répétition.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lors d’une sortie sur le terrain, des étudiants en BPREA ont découvert avec Thierry Roumejon, éleveur sur le mont Lozère, les techniques de l’écobuage. Ce savoir-faire doit désormais prendre en compte les sécheresses à répétition.
Lors d’une sortie sur le terrain, des étudiants en BPREA ont découvert avec Thierry Roumejon, éleveur sur le mont Lozère, les techniques de l’écobuage. Ce savoir-faire doit désormais prendre en compte les sécheresses à répétition. - © MPV

« Il faut bien distinguer incendie et écobuage, lance Thierry Roumejon, éleveur à Racoules, commune de Fraissinet-de-Lozère à un groupe d’étudiants en BPREA. Un feu d’écobuage nécessite des connaissances qui s’acquièrent sur le terrain. Il faut tenir compte de la météo, des caractéristiques de la parcelle, son exposition, le type de végétation, etc. Désormais, j’adapte aussi mes pratiques aux sécheresses à répétition. »
Destinée aux futurs agriculteurs, cette formation sur l’écobuage se déroule dans le cadre d’un module (UCAR) du BPREA sur l’entretien des parcelles. « Elle est dispensée par l’école du feu pilotée par l’Epla. Différents partenaires interviennent comme la DDT pour l’aspect réglementaire, le Copage au titre de l’impact sur les milieux, le Centre départemental d’incendie et de secours (CDIS), etc. », explique Nathalie Gourabian du Copage, qui encadre cette sortie avec Guillaume Barbeau, formateur au CFPPA. « Jusqu’à présent, la formation se déroulait en salle mais nous avons souhaité que les étudiants rencontrent des agriculteurs. L’écobuage se limite à certains secteurs de Lozère. Réglementé, il est utilisé par les éleveurs pour l’entretien de surfaces non mécanisables », rajoute Guillaume Barbeau.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1576, du 17 septembre 2020, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui