Le Réveil Lozère 23 mai 2017 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

Des clés pour faire de l’herbe le meilleur des aliments

Près de deux-cents professionnels ont participé, jeudi dernier, à Villefranche-d’Allier (03), aux rendez-vous de l’herbe, initiés par les coopératives Feder et Axéréal. Entre plénière et ateliers techniques, la journée a été fertile.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bertrand Laboisse, au premier plan, a rappelé les enjeux de la culture de l’herbe.
Bertrand Laboisse, au premier plan, a rappelé les enjeux de la culture de l’herbe. - © SC

Dans le cadre de leur démarche « Agir en filière », de l’éleveur au consommateur, les coopératives Feder et Axéréal ont convié leurs adhérents du Centre-Auvergne, jeudi 17 mai, à Villefranche-d’Allier. La production herbagère a été au centre de cette journée, avec comme ambition : optimiser sa valorisation. L’enjeu est de taille puisque l’herbe représente 60 % de la ration moyenne des ruminants, et 80 % de celle des bovins et ovins viande. « La bonne gestion des prairies et une culture adaptée permet de récolter du fourrage de qualité, de sécuriser les apports durant la période hivernale et d’optimiser le facteur de production “SAU” en fonction du nombre d’animaux. L’adéquation entre production fourragère, objectifs de l’éleveur et besoins des animaux est primordiale », a indiqué Bertrand Laboisse, président de Feder et de Socaviac. Aliment socle des exploitations d’élevage, l’herbe bénéficie d’un capital « sympathie » certain auprès des consommateurs. « L’élevage à l’herbe est au diapason de leur quête de naturalité », a insisté Gabriel Tavoularis du Crédoc.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1411, du 25 mai 2017, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui