Le Réveil Lozère 29 avril 2020 à 10h00 | Par Copage

« Des Béals et des Hommes » : un film pour valoriser ces pratiques

Ancestrale, ingénieuse et multiple, l’irrigation par gravité devient rare et se trouve principalement dans les zones de montagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les béals font partie des ouvrages conçus par l’homme pour s’adapter aux conditions difficiles et permettre le développement de l’activité agricole.
Les béals font partie des ouvrages conçus par l’homme pour s’adapter aux conditions difficiles et permettre le développement de l’activité agricole. - © Chambre d’agriculture 48 - Illustration

Les béals font partie des ouvrages conçus par l’homme pour s’adapter aux conditions difficiles et permettre le développement de l’activité agricole : irrigation, abreuvement des animaux, mais également le fonctionnement des moulins et la circulation de l’eau sur le territoire, en favorisant le ralentissement des écoulements et le soutien des sources.
Il s’agissait, à l’époque de leur construction, de mutualiser les travaux pour le bien commun : augmentation de la surface cultivable, amélioration des potentialités des parcelles, alimentation en eau du troupeau… Cet état d’esprit perdure chez les utilisateurs et gestionnaires de béals actuels qui se sont, pour certains, regroupés en association. Cette gestion collective permet d’assurer le partage équitable de la ressource en fonction des besoins de chacun et l’entretien régulier des ouvrages. La difficulté d’entretien des canaux, l’agrandissement des exploitations et la réglementation font partie des contraintes à l’origine de la diminution actuelle de la pratique.
Ces ouvrages sont toujours visibles et utilisés en Cévennes, notamment sur les secteurs des Gardons et du Chassezac, mais également en Margeride et sur le bassin-versant du Lot.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1559, du 30 avril 2020, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui