Le Réveil Lozère 28 novembre 2018 à 15h00 | Par Actuagri

Des alternatives innovantes aux antibiotiques

Pour lutter contre l’antibiorésistance, l’Inra a mis en place une stratégie transversale et pluridisciplinaire. Les axes de recherche explorés par l’institut vont de la prévention, à l’utilisation raisonnée d’antibiotique, en passant par la recherche d’alternatives aux molécules antibiotiques classiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En raison de la globalité des enjeux liés à l’antibiorésistance, cette problématique doit être traitée de manière globale par une grande diversité d’acteurs, allant de la santé animale à la santé humaine. L’Inra, Institut national de recherche agronomique, est donc naturellement intégré à la stratégie nationale de lutte contre l’antibiorésistance.
En effet, même si elle touche les Hommes, elle est aussi en lien avec l’élevage. D’une part, car l’antibiorésistance qui apparaît en élevage peut être transmise aux humains, les molécules utilisées sont souvent les mêmes et les gènes responsables peuvent se disséminer dans l’environnement ou via la nourriture, et d’autre part car l’apparition de résistance pose des problèmes pour traiter les animaux de rente.
Le 8 novembre, l’Inra a ainsi présenté sa stratégie globale pour lutter contre l’antibiorésistance. « Notre premier objectif est de trouver des solutions pour réduire l’utilisation d’antibiotique, pas de les bannir complètement », précise Muriel Vayssier-Taussat, chef du département « Santé animale » à l’Inra. L’institut a donc mis en place une stratégie transversale et pluridisciplinaire pour activer différents leviers. Le premier est celui de la prévention des maladies infectieuses. Des recherches sont notamment menées autour des vaccins dans le cadre de projets européens comme le projet Safir.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1486, du 29 novembre 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui