Le Réveil Lozère 23 mai 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Dernières tentatives pour trouver un accord

La présidence maltaise du Conseil de l'UE et le Parlement européen espèrent toujours trouver un accord le 31 mai sur la révision de la réglementation sur l'agriculture biologique. En vue de cette ultime tentative de boucler le dossier avant l'été, les États membres vont essayer de faire évoluer leur position sur certains des points les plus problématiques du texte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Christian Gloria

La présidence maltaise du Conseil tentera une nouvelle fois d'obtenir le feu vert des États membres sur une position commune concernant la révision des règles sur la production biologique. Le 18 mai, un nouveau texte consolidé a été transmis aux délégations qui seront invitées à l'adopter lors de la réunion du Comité spécial agricole qui se tiendra le 29 mai. L'objectif est de parvenir à boucler les négociations lors de la dernière séance de pourparlers avec le Parlement européen, le 31 mai. Très peu de progrès avaient été engrangés lors des précédents pourparlers, le 3 mai.
Le rapporteur du Parlement européen sur ce dossier, Martin Haüsling (Verts, allemand), s'est montré, le 15 mai à Strasbourg, plutôt rassurant sur les chances de boucler la négociation. Mais ce n'est pas le cas de tous les eurodéputés : le président de la commission de l'agriculture, Czes?aw Adam Siekierski (PPE, polonais), s'est montré au contraire plutôt pessimiste.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1411, du 25 mai 2017, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.