Le Réveil Lozère 15 septembre 2015 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Déposer une demande d'allègement des charges avant le 30 septembre

Pour faire face aux difficultés rencontrées par les éleveurs, une mesure d'allègement de leurs charges financières est mise en place.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour bénéficier de ce FAC, les éleveurs doivent déposer un dossier en DDT.
Pour bénéficier de ce FAC, les éleveurs doivent déposer un dossier en DDT. - © Bruno Compagnon

Dans le cadre du plan de soutien à l'élevage français, le ministre de l'Agriculture a mis en place une mesure d'allégement des charges financières. Il s'agit de prendre en charge les intérêts des échéances des prêts bancaires professionnels à long et moyen termes (au moins 24 mois), y compris les prêts fonciers. Un dépôt rapide des demandes est attendu. Le formulaire de demande de prise en charge et la notice sont disponibles sur le site internet des services de l'État en Lozère au www.lozere.gouv.fr ou sur le site de chambre d'agriculture de Lozère (www.lozere.chambagri.fr) en se rendant sur la brève plan de soutien à l'élevage français. Nous les mettons également à votre disposition. Les documents sont à renvoyer au service économie agricole à la DDT de Lozère, 4 avenue de la gare à Mende.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 17 septembre 2015.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui