Le Réveil Lozère 09 janvier 2017 à 08h00 | Par Département de la Lozère

Démographie : le Département veut continuer à croire en l'avenir

Suite à la parution des derniers chiffres du recensement réalisé par l'Insee, le Département livre son analyse et rappelle ses actions en matière d'accueil et d'attractivité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le recensement de population affiche une population municipale pour la Lozère de 76 360 au 1er janvier 2017, chiffre correspondant à la photographie de l'état de la population en Lozère au 1er janvier 2014.
Le recensement de population affiche une population municipale pour la Lozère de 76 360 au 1er janvier 2017, chiffre correspondant à la photographie de l'état de la population en Lozère au 1er janvier 2014. - © Le Réveil Lozère

Le recensement de population affiche une population municipale pour la Lozère de 76 360 au 1er janvier 2017, chiffre correspondant à la photographie de l'état de la population en Lozère au 1er janvier 2014. Il convient d’appréhender ce recensement dans le temps, en sachant qu’il a été réalisé sur une période de cinq ans, période au cours de laquelle, 300 postes de fonctionnaires ont été supprimés. On observe une baisse concentrée sur les principales villes avec notamment Mende qui totalise à elle seule une perte de 743 habitants. Ensuite, Saint-Chély, Marvejols et Langogne affichent chacune et respectivement une perte de 286, 170 et 157 habitants. Cette baisse importante est compensée par une hausse continue du périurbain avec Bourg-sur-Colagne (97 habitants supplémentaires), Chanac (85) et Montrodat (72). Cette augmentation de population bouleverse le classement des villages lozériens les plus peuplés puisque Chanac avec 1461 habitants se retrouve huitième devant Saint-Alban avec 1344 habitants qui a perdu 132 habitants en cinq ans.
Accompagner les territoires du Massif central
« Plus que jamais, l'enjeu démographique qu’est le maintien des populations et accueil de nouvelles est la priorité pour le Département », précise la présidente Sophie Pantel. Sans une masse critique de population, la Lozère ne pourra se développer convenablement et maintenir un niveau décent de services aux populations. Face à cette situation, le territoire et ses acteurs doivent renforcer et renouveler leurs stratégies en matière d'attractivité, d'accueil et d'accompagnement. « Face aux autres territoires, il faut apprendre à se différencier d'autant plus que les départements des régions Limousin et Auvergne ont mis en œuvre depuis 25 ans des politiques d’accueil en ciblant les populations que nous souhaitons accueillir. La Lozère a beau posséder de nombreux atouts, elle doit continuer de les valoriser pour séduire et se démarquer. » C'est par exemple l'objet de l'appel à projets du Massif central pour lequel le Département a été lauréat à la fin de l'année 2015. Intitulé « Accompagner les territoires du Massif central dans la mise en œuvre d’une offre d’accueil qualifiée », cet appel à projets a permis d'enclencher une dynamique autour de l'accueil de nouvelles populations qu'il faut dorénavant décliner et concrétiser.
Poursuite des actions de promotion
Pour renouveler l'image que l'on porte sur le territoire, le Département a mis en œuvre une stratégie globale : démarches auprès des émissions de TV et accueil presse de journalistes ; séminaire sur le positionnement marketing et un nouveau slogan, événements et programme en faveur du développement économique ; actions en faveur de la démographie médicale ; actions en faveur de l'attractivité touristique ; actions de promotion de la Lozère dans sa globalité ; organisateur et support des événements nationaux, etc. À cela s'ajoute le rôle essentiel du Département en tant qu’institution qui investit sur le territoire pour le maintien et la création d’infrastructures et de services essentiels pour son développement, le chantier majeur étant celui du très haut débit. En 2017, aux côtés des territoires et des partenaires du réseau accueil, de nombreuses autres actions sont envisagées : présence au congrès national internes médecine générale à Nancy, réorganisation du réseau accueil, participation à la mise en place d'un guichet unique d’accueil, recherche des douze nouveaux ambassadeurs (pour atteindre 48 ambassadeurs), poursuite des actions de promotion, etc. La Lozère doit se mettre en mode accueil, l'enjeu démographique est le premier à relever.

« Plus que jamais, l'enjeu démographique qu’est le maintien des populations et accueil de nouvelles est la priorité pour le Département », précise la présidente Sophie Pantel.
« Plus que jamais, l'enjeu démographique qu’est le maintien des populations et accueil de nouvelles est la priorité pour le Département », précise la présidente Sophie Pantel. - © Sandra Hartmann

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui