Le Réveil Lozère 21 juin 2017 à 08h00 | Par Patricia Olivieri

Deltagro Export, leader du marché français du maigre

Avec 205 000 têtes exportées en 2016, Deltagro Export confirme son statut de leader sur le maigre tout en restant vigilant sur un marché volatil.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans le cadre verdoyant du château de Salles à Vézac, Olivier Voisin et Jean-Pierre Chateau ont accueilli l’assemblée générale de Deltagro, ici aux côtés de Bernard Pouillon, Jean-Claude Prieur et Benoît Albinet.
Dans le cadre verdoyant du château de Salles à Vézac, Olivier Voisin et Jean-Pierre Chateau ont accueilli l’assemblée générale de Deltagro, ici aux côtés de Bernard Pouillon, Jean-Claude Prieur et Benoît Albinet. - © Patricia Oliviéri

Créé il y a 15 ans par le groupe coopératif Sicarev, Deltagro – rebaptisé en 2014 Deltagro Export – que l’union de coopératives cantaliennes Altitude a rejoint en 2012, a confirmé l’an dernier son statut de premier exportateur français d’animaux maigres en s’octroyant 16 % du marché avec 205 000 têtes exportées dont 175 000 broutards, 30 000 veaux naissants et sevrés et 2 000 reproducteurs. Soit une progression en volumes de 2,4 % dans une conjoncture pourtant chahutée pour les marchés vers les pays tiers.
Accueillis par Altitude et réunis la semaine dernière au château de Salles à Vézac pour leur assemblée annuelle, Bernard Pouillon, président du directoire de Deltagro Export et directeur général de Sicarev, et Jean-Claude Prieur, président du conseil de surveillance et vice-président de Cialyn, entourés de Benoît Albinet, directeur commercial, n’ont pas manqué de souligner que contrairement à ses principaux concurrents et challengers, les capitaux de Deltagro Export sont détenus exclusivement par des coopératives hexagonales qui ont fait le choix de se doter d’une filiale commune pour l’export.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1415, du 22 juin 2017, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui