Le Réveil Lozère 07 juin 2017 à 08h00 | Par MR

Dégradation des conditions de travail des agents des DDT

Un audit conduit par un cabinet de conseil privé met en évidence « une situation dégradée » des conditions de travail dans les services d’économie agricole des DDT, en charge de la mise en œuvre de la Pac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le FSU-Snuitam en veut particulièrement au précédent ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. « Nous ne l’avons pas vu. Nous l’avions invité, mais il ne voulait pas nous voir ! »
Le FSU-Snuitam en veut particulièrement au précédent ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. « Nous ne l’avons pas vu. Nous l’avions invité, mais il ne voulait pas nous voir ! » - © Élisabeth Hersand

À la demande de représentants du personnel au Comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT) du ministère de l’Agriculture, le cabinet de conseil lillois Orseu a enquêté, dans cinq directions départementales des territoires (DDT), sur les conditions de travail des services d’économie agricole (SEA), constitués d’agents en charge de la mise en œuvre de la Pac.
Cette demande d’expertise intervient dans un contexte de retards de versements des aides Pac persistant depuis 2015, et après « des remontées inquiétantes des DDT, d’agents proches de l’épuisement et une administration qui ne nous répondait pas », rapporte la FSU-Snuitam, syndicat majoritaire au Comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT) du ministère de l’Agriculture. Le syndicat craint particulièrement la survenue prochaine de « burn-out » parmi les salariés.
Lors de la réunion du CHSCT du ministère le 22 mars, le cabinet a présenté un rapport provisoire issu de cette enquête. Ce rapport provisoire de 80 pages doit être adressé aux syndicats prochainement. Le cabinet met en avant « une situation actuelle dégradée, marquée par un travail empêché et de multiples dépendances ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1413, du 9 juin 2017, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui