Le Réveil Lozère 04 avril 2018 à 09h00 | Par Nancy Sagnet

De l’animal au produit

Depuis plus de vingt ans, Marc Saint-Jean et Crystel Castan transforment et commercialisent toute leur production. Un concept qui a été raisonné et qui s’est installée progressivement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

C’est en 1991 que Marc Saint-Jean s’est installé sur la ferme de Pratclaux, sur la commune de Chasseradès, avec des vaches de race Aubrac et un camping à la ferme. Son épouse, Crystel Castan, l’a rejoint en 1996 pour se lancer dans la transformation des produits à la ferme. Initialement, les deux conjoints ont fait « le choix de ne pas investir dans un atelier de transformation, car les coûts d’investissement sont onéreux, indique Crystel Castan. Nous n’avions pas encore notre clientèle ». Durant une dizaine d’années, elle a loué l’atelier de transformation d’un ami situé sur la commune de Grandrieu. Cette étape lui a permis de trouver les débouchés et de se lancer dans l’investissement d’un atelier par la suite.
À l’heure actuelle, les deux époux élèvent une trentaine de vaches Aubrac en plein air toute l’année, des cochons sur paille en bâtiment ainsi quelques biches. Tous les produits sont sous la marque « de Lozère » et les animaux sont nés, élevés et abattus sur le département, d’après un cahier des charges strict en matière d’élevage, ainsi qu’en nourriture.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1454, du 5 avril 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette rencontre d’échanges est préparatoire à la réunion de toutes les filières autour du Premier ministre au milieu de mois.

a indiqué Jérôme Agostini, directeur du Cniv (le comité des interprofessions viticoles) alors qu’il était reçu par Stéphane Travert.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui