Le Réveil Lozère 17 janvier 2017 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

De grosses disparités selon les filières

La Draaf Occitanie a publié ses travaux présentant les résultats économiques de l'ensemble des moyennes et grandes exploitations agricoles*

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Malgré une année 2016 difficile au niveau du climat, les vins régionaux continuent d'avoir la cote.
Malgré une année 2016 difficile au niveau du climat, les vins régionaux continuent d'avoir la cote. - © Jill Wellington

En 2014, l'agriculture régionale profite d'une conjoncture favorable sur les quantités et les prix des produits agricoles de plusieurs de ses filières. Le résultat courant avant impôt est autour de 23 300 euros en moyenne. Viticulture, protéagineux, ovins et caprins notamment tirent les chiffres vers le haut. Les agriculteurs accélèrent leurs investissements (plus 13 %). L'Occitanie est la seule région dans laquelle est observée une tendance haussière pour cet indicateur. Toutes les productions ne sont pas loties de la même façon. L'embellie du marché à l'export des vins se confirme tandis que les éleveurs plongent dans une situation très difficile. La campagne agricole 2015 est celle de la fin des quotas et de la libéralisation du marché du lait. Ce changement de réglementation a des effets immédiats, le premier étant une surproduction européenne de lait de vache. Cette situation a aussi un impact négatif sur le secteur de la viande, car les cessations et réductions d'activité laitière contribuent à engorger le marché des vaches de réforme, entraînant la déstabilisation du marché de la viande bovine. Par ailleurs, en 2016, le climat des affaires en agriculture demeure marqué par une conjoncture défavorable sur les marchés agricoles nationaux et internationaux. La poursuite de l'embargo russe et le ralentissement de la croissance chinoise contractent la demande. D'où fragilité des exploitations et volonté de réduire les frais de fonctionnement et les charges d'approvisionnement (le poste alimentaire par exemple) pour tenter d'améliorer les trésoreries.

* Ce sont des données de 2014, avec une mise à jour des analyses s'agissant de la conjoncture de la viande et du lait.

La suite dans le Réveil Lozère, page 3, édition du 19 janvier 2017, numéro 1393.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui